Anaïs Grangerac : « Talents W9 est une très belle émission ».

Anais Grangerac animatrice Talents W9 musique découverte The VoiceInterview – A 28 ans, Anaïs Grangerac s’apprête à prendre les commandes de Talents W9, l’émission musicale du samedi matin de W9. nicetime l’a rencontrée.

nicetime : Vous succédez à Karima Charni et Louise Ekland à la présentation de Talents W9. Comment vous êtes-vous retrouvée dans cette émission ?

Anaïs Grangerac : Les responsables de W9 m’ont fait la proposition il y a quelques semaines. J’avais déjà eu une bonne expérience sur cette chaîne avec l’émission A vos clips puis avec la spéciale Les Kids United font leur show en avril dernier. Je suis ravie d’avoir un peu plus de présence sur l’antenne. C’est une vraie marque de confiance de la part des dirigeants de la chaîne. Et puis Talents W9 est une si belle émission…

« Je ne recevrai pas seulement des nouveaux talents. Il y aura aussi quelques artistes confirmés. » 

nicetime : A quoi doit-on s’attendre pour cette nouvelle saison de Talents W9 ?

Anaïs Grangerac : Le concept ne change pas. Nous gardons la formule qui a fait le succès de l’émission, c’est à dire la découverte de nouveaux talents de la scène française et francophone. Comme l’an dernier, elle sera articulée autour d’un événement spécial : un festival, le tournage d’un clip, un concert… Pour la première, nous serons ainsi au festival Cabaret Vert de Charleville-Mézières avec Louise Attaque.

nicetime : Louise Attaque n’est pourtant pas un nouveau talent…

Anaïs Grangerac : C’est vrai, mais nous tenons aussi à inviter des artistes confirmés comme Louise Attaque. L’an dernier, nous avions reçu Christophe Maé pour un grand entretien. C’est ce trait d’union entre ces deux générations d’artistes qui fait aussi la force de cette émission. Ça donne un produit riche et éclectique avec tous les styles de musique.

« Nous lançons une nouvelle rubrique intitulée « 6 degrés de séparation » ».

nicetime : Quelles sont les nouveautés de l’émission ?

Anaïs Grangerac : Nous lançons une nouvelle rubrique intitulée « 6 degrés de séparation ». Chaque être humain sur terre est relié à un autre par au plus 6 degrés de contacts. Nous découvrirons ainsi des liens étonnants entre plusieurs chanteurs via ces 6 degrés de séparation.

nicetime : Qu’écoutez-vous comme musique ?

Anaïs Grangerac : J’aime beaucoup le rap, le Rn’B et la musique antillaise même si j’ai toujours eu l’habitude d’écouter de tout. Je peux prendre du plaisir aussi bien avec Nekfeu, Alain Souchon ou Louise Attaque. Vous voyez, ça n’a absolument rien à voir !

« J’ai travaillé pour The Voice durant quatre saisons. J’y ai vécu de beaux moments d’émotion. »

nicetime : Avez-vous toujours voulu faire de la télé ?

Anaïs Grangerac : Non, lorsque j’étais petite, je voulais être vétérinaire (rires). Bien plus tard, lorsque je faisais mes études supérieures, j’ai commencé à m’intéresser aux médias et à la télévision en particulier. Le hasard d’une rencontre m’a conduit vers la production. J’ai notamment travaillé pour The Voice pendant quatre ans.

Anais Grangerac animatrice Talents W9 musique découverte The Voicenicetime : Que faisiez-vous dans le programme ?

Anaïs Grangerac : J’avais un rôle de coordinatrice auprès des talents. Je m’occupais d’eux, j’organisais leurs déplacements pendant les phases d’auditions à l’aveugle. C’est moi qui avais la lourde tâche de les accompagner jusqu’à la scène, juste avant leurs prestations. J’y ai vécu de beaux moments d’émotion.

nicetime : Ça vous a surtout valu un sacré buzz sur le net…

Anaïs Grangerac : Oui en effet. A force de me voir à l’écran, les téléspectateurs ont fini par me remarquer. Un hashtag #LaMoeufDeLaPorte a même été créé. Je suis devenu la « star » des réseaux sociaux durant quelques jours. Du coup, on m’a offert une pastille sur les coulisses de l’émission diffusée sur MYTF1. Je me demande si ça ne m’a pas aidé à me faire repérer par les responsables de W9.

« Je suis sur Facebook, très peu sur Twitter et Snapchat. En revanche, je suis une accro d’Instagram. »

nicetime : Justement, quel est votre rapport aux réseaux sociaux ?

Anaïs Grangerac : Je ne suis pas une grosse geek. Je suis évidemment sur Facebook, très peu sur Twitter et Snapchat. En revanche, je suis une accro d’Instagram. Comptez sur moi pour vous faire partager plein de choses sur l’émission au cours de la saison.

Propos recueillis par Nicolas Nissim

Talents W9, tous les samedis à 9h35 sur W9

Crédits photos : Pascalito / W9