Enzo l’insaisissable : « Avec l’illusion, rien n’est impossible. »

Enzo l'insaisissable-spectacle au-delà des illusionsInterview – C’est l’illusionniste dont tout le monde parle. Avec son spectacle Au-delà des illusions – de retour aux Folies Bergère le 24 février -, Enzo l’insaisissable révolutionne le spectacle de grande illusion.

nicetime : Vous cartonnez avec votre spectacle Au delà des illusions dans lequel vous prétendez faire de la grande illusion et non de la simple magie. Quelle est la différence entre les deux ?

Enzo : La grande illusion que je propose dans mon spectacle repose sur des bases de magie. Après, c’est la forme qui est totalement différente. Plutôt que faire des tours avec des cartes ou faire sortir une colombe d’un chapeau, je préfère m’extraire d’un coffre-fort chargé d’explosif. D’ailleurs, je me suis éloigné le plus possible de la magie pour créer mes propres illusions.

« Petit, j’ai beaucoup rêvé devant les tours de David Copperfield. Il a révolutionné la magie. »

nicetime : Donc vous êtes un peu le David Copperfield français?

Enzo : Merci pour la comparaison ! Ça me touche beaucoup même si c’est un peu exagéré. Mais c’est vrai que j’ai beaucoup rêvé en le voyant faire ses tours lorsque j’étais jeune. Il m’a embarqué dans son univers très particulier. David Copperfield a révolutionné la magie en ayant une approche différente de la discipline. Il a changé les codes notamment grâce à une approche cinématographique. Du coup, il m’a beaucoup inspiré. Mais ça ne suffit pas. Il m’a fallu trouver mon style.

nicetime : Et quel est votre style ?

Enzo : C’est la magie à surprise. Dans mes tours, il y a toujours un effet secondaire. C’est un peu comme le deuxième effet kiss kool. Il y a une première illusion. Le spectateur croit que c’est terminé. Et hop, une deuxième illusion qui en général le laisse sans voix. J’adore la magie qui prend par surprise et qui bluffe les esprits. D’une manière plus générale, j’aime jouer avec le public. Il est important pour moi que les spectateurs n’assistent pas juste à un spectacle d’illusion ou à un spectacle traditionnel de magie. Je veux leur faire vivre une expérience où leurs émotions seront mises à rude épreuve ! Je veux perturber, interroger, émerveiller…

« Dans mon spectacle, il y a des grands classiques de l’illusion mais surtout mes propres tours. Je suis avant tout un créateur. »

nicetime : Sans tout dévoiler, parlez-nous de quelques tours que l’on peut voir dans votre spectacle ?

Enzo : Il y a des grands classiques de l’illusion comme la femme coupée en deux. Alors que la plupart des magiciens le font à l’horizontal, moi je coupe ma partenaire à la verticale et de manière symétrique. C’est un numéro unique qui n’a jamais été réalisé de la sorte à ce jour. Je propose aussi un numéro de lévitation mais là aussi je le revisite totalement. Je fais ainsi tourner le corps d’une spectatrice dans les airs à 360°. Et puis évidemment, j’ai créé mes propres tours qui sont donc totalement inédits. C’est la partie la plus importante pour moi. Je suis avant tout un créateur.

nicetime : David Copperfield avait réussi à voler. Vous réussissez à voyager dans le temps. Belle prouesse ?

Enzo : Oui effectivement ! Chaque soir les spectateurs sont bluffés. D’ailleurs je l’explique bien chaque soir avant de réaliser le tour : « Quand on n’explique pas la science, elle peut nous apparaître comme de la magie. » J’ai mis des années à mettre au point ce numéro. Et encore ! Je trouve qu’il est à 10% de sa valeur. Je peux encore largement l’améliorer. Aujourd’hui, j’emporte des objets appartenant à des spectateurs. Demain, j’espère pouvoir emmener les spectateurs eux-mêmes dans le temps.

Enzo l'insaisissable-affiche-spectacle au-delà des illusionsnicetime : Ce numéro semble néanmoins très dangereux. Vous confirmez ?

Enzo : Oui je vous le confirme. A chaque fois que je fais ce tour, je risque de me prendre des millions de volts d’électricité dans le corps et donc de faire un arrêt cardiaque. En fait, je risque ma vie. J’ai d’ailleurs fini deux fois aux urgences.

nicetime : A quand votre propre show à Las Vegas ?

Enzo : C’est le rêve ultime. Pour moi, ce serait la consécration. Dans quelques années j’espère. Avant cela, je dois encore améliorer mon show ici en France. J’ai un certain nombre de numéros que je ne trouve pas assez aboutis. Et puis j’ai plein de nouveaux numéros en tête que je suis en train de mettre aux points en m’appuyant notamment sur les nouvelles technologies. Ce n’est jamais terminé. Car vous savez, avec l’illusion, rien n’est impossible !

Propos recueillis par Nicolas Nissim 

Enzo l’insaisissable aux Folies Bergère avec son spectacle Au-delà des illusions à partir du 24 février. Réservez vos places sur le site www.foliesbergere.com.

Retrouvez toute son actu sur son site internet.

Crédit photos : lnanis