Le Fantôme de l’Opéra : qui est vraiment Gardar Thor Cortes ?

Gardar Thor Cortes Fantôme de l'Opéra Paris théâtre MogadorLe comédien islandais Gardar Thor Cortes tient le rôle-titre du Fantôme de l’Opéra à l’affiche du théâtre Mogador de Paris à partir du 13 octobre.

C’est l’un des événements de la rentrée ! Le musical Le Fantôme de l’Opéra est présenté pour la première fois en Français à Paris au théâtre Mogador. A partir du 13 octobre, vous pourrez ainsi découvrir ce fabuleux musical d’Andrew Lloyd Webber qui cartonne à Broadway depuis 30 ans. Un véritable record de longévité !

Gardar Thor Cortes Fantôme de l'Opéra Paris théâtre Mogador-affiche

Pour endosser le rôle du célèbre fantôme, la production a fait appel à Gardar Thor Cortes. C’est à Londres et à Vienne où il interprète des œuvres du répertoire classique que le chanteur se forme.

Un fan de comédies musicales et du répertoire classique.

Il se produit dans le monde entier et participe à de nombreux albums. Il est Fernando dans Così fan tutte, Fenton dans Falstaff, Alfredo dans La Traviata, Rinucchio dans Gianni Schicchi, le chanteur italien dans Der Rosenkavalier, Il Duca dans Rigoletto, Don Ramiro dans La Cenerentola, Nemorino dans L’elisir d’amore, Tamino dans Die Zauberflöte, Rodolfo dans La Bohème et Don José dans Carmen.

Gardar Thor Cortes Fantôme de l'Opéra Paris théâtre MogadorPour les comédies musicales, il interprète Curly dans Oklahoma, Tony dans West Side Story, Raoul dans Le Fantôme de l’Opéra, et le Fantôme dans Love Never Dies.

Il chante avec Katherine Jenkins, Kiri Te Kanawa, Lesley Garrett, aux BBC Proms et Elaine Paige au Royal Albert Hall. Andrew Lloyd Webber le remarque à cette occasion et lui offre le rôle du Fantôme pour Love Never Dies. Puis le même rôle pour Le Fantôme de l’Opéra à Paris.

« Un artiste complet, un formidable chanteur, très animal sur scène. » Dominique Trottein, Directeur Musical de la production française.

« Un artiste complet, un formidable chanteur, très animal sur scène. » C’est ainsi que le décrit Dominique Trottein, Directeur Musical de la production française. Et de poursuivre : « Il ne manquera pas de vous surprendre, de vous émouvoir et même de vous séduire. Un fabuleux dosage entre l’intensité électrique qu’il dégage et une certaine candeur enfantine nécessaire au rôle. Deux couleurs qui composent le Fantôme de l’Opéra, notre Fantôme. » On a hâte de le voir. Et surtout de l’entendre !

Par Nicolas Nissim

Le Fantôme de l’Opéra au théâtre Mogador à partir du 13 octobre 2016. Réservations ici.

Crédits photos : DR / Johan Persson / Stage Entertainment