Izarry : Un chanteur plein d’avenir !

IzarryPortrait – Il fait partie de la nouvelle scène française : Izarry enchante le public avec sa musique pop et électro. Son troisième album Vis vient d’être réédité en version deluxe et il s’apprête à monter sur scène à Paris.

Izarry : retenez bien son nom, vous risquez d’en entendre parler dans les années qui viennent. Derrière ces six lettres, se cache sans doute l’un des futurs prodiges de la chanson française. D’origine franco-italienne, cet auteur compositeur – qui refuse de donner son âge – a déjà trois albums à son compteur et réussi à conquérir le cœur de plusieurs artistes français : Christophe Willem, Julie Zenatti, Calogero et plus récemment Hélène Ségara lui ont déjà offert leurs premières parties.

La musique, Izarry est tombé dedans lorsqu’il était tout jeune. Dès l’âge de 3 ans, il joue ses premières notes de musique sur le piano de ses parents. Dès lors, cet instrument ne le quittera plus. « Mes parents m’ont toujours encouragé à faire de la musique. » confie Izarry à nicetime. « C’était une activité culturelle comme les autres. » Très vite, Izarry, qui ne néglige pas pour autant sa scolarité, comprend que sa vie tournera autour de la musique. « J’ai rapidement su que j’en ferai mon métier. »

« Une bonne chanson doit raconter une histoire afin de ne pas laisser l’auditeur passif. Ce qu’on raconte doit être facilement accessible et faire réfléchir. » Izarry

A 14 ans, il réalise ses premières compositions et se met à la guitare. Dans sa chambre, chez lui à Metz, il écoute Arno et Noir Désir. « J’ai grandi avec eux. Leur musique mais aussi leurs textes me touchent. J’aime leurs univers poétiques. » Et de poursuivre : « Pour moi, une bonne chanson, ce n’est pas simplement une bonne mélodie. Ça doit raconter une histoire afin de ne pas laisser l’auditeur passif. Ce qu’on raconte doit être facilement accessible pour lui et le faire réfléchir. »

En 2009, Izarry sort son premier album Toute la distance. C’est un succès : plus de 10.000 copies écoulées. Deux ans plus tard, le chanteur croise la route de Gioacchino Maurici – qui n’est autre que le frère de Calogero -. Ce faiseur de tubes décide de réaliser une partie de son deuxième album J’imagine. « Je n’en reviens toujours pas. C’est quand même lui qui est à l’origine des plus grands succès de Calogéro comme En apesanteur ou Si seulement je pouvais lui manquer. Sur cet album, j’ai aussi eu la chance d’avoir des pointures comme Alain Lanty au piano et Pierre Jaconelli à la guitare. A ce moment-là, j’ai eu le sentiment d’être adoubé par mes pairs. »

pochette-album-Vis-Izarry

Son troisième album Vis est sorti il y a tout juste un an. C’est un tel succès qu’Izarry a décidé de le ressortir en édition deluxe avec six bonus inédits en piano-voix. La carrière de ce beau brun qui quitte rarement son chapeau semble donc bien lancée. Certains artistes ne s’y sont pas trompés. Le 30 janvier dernier, Hélène Ségara a ainsi invité le chanteur pour assurer la première partie de son concert aux Folies Bergère à Paris. « C’est important et même nécessaire pour un artiste en développement comme moi de se produire à Paris. En plus, il s’est passé quelque chose ce jour-là. C’était un très joli moment. Hélène a été adorable. Elle a tout fait pour que tout se passe bien. C’était une vraie première partie dans le sens où elle connaissait ma musique et savait de quoi il retournait. J’ai vécu un moment magique. »

Son prochain défi ? Un concert à la Boule Noire le 18 mars prochain. « J’attends ce moment avec impatience. Tout sera en piano-voix. Il y aura des invités qui viendront chanter en duo et quelques autres surprises. » A nicetime aussi on a hâte d’y être !

Par Nicolas Nissim

Retrouvez tout l’univers d’Izarry sur les réseaux sociaux : Facebook et Twitter.

Son troisième album Vis est disponible chez Unimusic.