ODT : un rappeur aux multiples facettes.

ODT La Nightmare hip-hop rap électroNicolas Audoire alias ODT nous entraine dans son univers sombre entre rap alternatif, hip-hop et électro dark. Portrait !

ODT (comme œil du tigre) : derrière ces trois lettres, se cache un artiste aux multiples facettes dont vous allez sans doute beaucoup entendre parler ces prochains mois. Entre électro, rock et surtout rap, l’univers assez sombre d’ODT risque d’en intéresser plus d’un.

« ODT comme œil du tigre. C’est une référence à Rocky Balboa : celui que l’on croit mort, perdu mais qui se relève toujours. »

« Ça fait plus de 15 ans que j’ai trouvé ce nom là. » nous confie l’artiste de 35 ans. « Une référence à Rocky Balboa évidemment : celui que l’on croit mort, perdu mais qui se relève toujours. Ça a toujours été ma philosophie en musique comme dans la vie en général. » Malgré les échecs, malgré les portes qui se sont refermées et malgré les difficultés de la vie, Nicolas alias ODT n’a jamais renoncé.

La vie de Nicolas commence à Levallois-Perret en région parisienne. Le jeune garçon comprend vite que les études, ce n’est pas pour lui. Il lui faudra faire autre chose. Il voue une grande passion pour le tennis : malheureusement une vilaine blessure mettra fin à son rêve.

Il créé son propre univers entre hard rock, électro et rap.

En revanche, il y a une autre passion qui l’anime et à laquelle ni personne ni aucun événement ne pourra lui faire renoncer : c’est celle pour la musique. « Dès l’âge de 14 ans, j’écoutais du hard rock dans ma chambre. » se souvient Nicolas. « A 16 ans, je me suis intéressé à l’électro puis au rap. Un jour, je me suis mis à mélanger tout ça. C’est ainsi que j’ai commencé à créer mon propre univers. »

A 18 ans, il se trouve un nom de scène. Ce sera donc ODT. En 2000, il sort ainsi son premier maxi vynil 3 titres avec le groupe de ses débuts, Hokuto. Il rejoint en 2003, le crew de graffiti 132, au coté du groupe Les Zakariens avec lesquels il participera à des projets communs comme leur mix tape et leur album Avenir en suspens. Puis ODT fait des apparitions remarquées sur plusieurs projets (Touch 2 Style, Hors Sérim 1.5, Autopsie, Mixtape et Freestyle 132). Sa carrière musicale est en pleine construction.

ODT La Nightmare hip-hop rap électroMais ça ne lui suffit pas : En 2010, Nicolas se lance dans le métier de producteur et crée son label indépendant La Nightmare Recordz avec Dj Bubs. Naitront alors plusieurs projets comme La Mixtape Nightmare Vol 1, Un son d’outre Tombe, Planète Guerre, Fenomeno Venoms et Scripts.

Depuis peu, il s’exporte à l’étranger et notamment au Chili où il a produit deux rappeurs.

Aujourd’hui, Nicolas Audoire alias ODT même de front sa carrière de chanteur, recentrée autour du rap et notamment du rap alternatif, de producteur, d’éditeur mais aussi de directeur artistique. Depuis peu, il s’exporte même à l’étranger. « Je vais faire de plus en plus de galas en Amérique du Sud. » se réjouit l’œil du tigre. « J’ai produit deux rappeurs originaires de Santiago du Chili, sous le nom de BVC. Il y a eu un très bon retour en terme de visibilité sur le net. »

Un nouvel album, La marque de la bête, courant 2017.

Nicolas n’en oublie évidemment pas pour autant sa terre d’origine, la France. Il va sortir son tout nouvel album, La marque de la bête, courant 2017. « C’est un projet sur lequel je travaille depuis plusieurs années. » raconte Nicolas. « Les thèmes sont variés. J’aborde pas mal de choses personnelles comme mes galères et mes déceptions de ces dernières années. »

ODT poursuit son parcours avec ce nouvel album et le reste de ses futurs projets. il continu à aller au bout de sa démarche artistique « Je suis mon destin » conclut-il.

Par Nicolas Nissim

ODT, nouvel album La marque de la bête sortie prévu pour 2017.

Retrouvez plus d’infos sur ODT sur le site de son label La Nightmare Recordz http://www.lanightmare.fr et sur les réseaux sociaux : Facebook et Twitter.