Ramzy Bedia : Hibou, sa nouvelle comédie loufoque.

Hibou Ramzy Bedia Elodie Bouchez film loufoque pandaAvec Hibou, Ramzy Bedia signe une comédie loufoque où se mêlent le touchant et le sentimental. En salles le 6 juillet !

Ramzy Bedia risque de vous surprendre avec Hibou, – en salles le 6 juillet -, une comédie loufoque dans laquelle le héros décide de se déguiser en hibou pour exister aux yeux du monde. C’est la première fois que l’humoriste passe seul derrière la caméra. Et le résultat est plutôt déroutant !

Affiche Hibou Ramzy Bedia Elodie Bouchez film loufoque pandaHibou, c’est l’histoire de Rocky, un homme discret, employé dans un laboratoire pharmaceutique. Il est heureux mais n’existe dans le regard de personne. Les gens dans la rue, ses amis et même ses collègues l’ignorent. Un soir en rentrant chez lui, il découvre un hibou « Grand Duc » sur son canapé qui le fixe intensément. C’est la révélation ! A partir de ce moment-là, Rocky va tout faire pour que les gens le remarquent. Le lendemain, arrivé à son bureau, il revêt ainsi un déguisement de hibou. Mais personne n’y prête la moindre attention.

Hibou Ramzy Bedia Elodie Bouchez film loufoque pandaJusqu’au jour où il rencontre une jeune femme déguisée en panda. Un personnage interprété par Elodie Bouchez. Cette rencontre va tout changer dans l’existence de Rocky, le célibataire. Ce dernier décide de se rapprocher d’elle afin de mieux la connaître. Entre eux, nait alors une belle complicité.

« Je suis très heureux de mon film. Il me plait et c’est celui que je voulais faire. » Ramzy.

« L’histoire est venue par hasard alors que je racontais une histoire à ma fille pour l’endormir. » se souvient Ramzy. « Elle ne voulait pas d’une histoire qui existe déjà dans un livre ; je devais inventer. Ce que j’ai fait à partir d’une publicité pour les fromages « panda ». Elle met en scène un homme dans un costume de panda, très énervé. J’ai inventé une histoire autour de ça et finalement j’ai trouvé ce point de départ formidable. »

Mais de cette idée originelle à Hibou, il y a un gap. « On a commencé par essayer de comprendre pourquoi il est énervé. » poursuit Ramzy. « Et c’est parce qu’il a un costume de panda et que pourtant, personne ne le voit. Le switch absolument génial c’est de se dire « et s’il rencontrait une fille, costumée elle aussi » ? Et puis d’idée en idée, de question en réponse, on est arrivé à Hibou… Et le panda est devenu la fille. »

« Ce film est magique. Chacun peut y attraper au vol ce qui le touche, que ce soit sur le groupe, la différence, l’intégration, le rêve. » Elodie Bouchez.

A mi-chemin entre les Monty Python et le cinéma de Gondry, Hibou en déroutera sans doute plus d’un. Mais qu’importe ! « Je suis très heureux de mon film. Il me plait et c’est celui que je voulais faire. » se réjouit Ramy. Et puis, au delà du loufoque, il y a un aspect plus psychologique dans ce film. Comme le résume si bien Elodie Bouchez, « chacun peut y attraper au vol ce qui le touche, que ce soit sur le groupe, la différence, l’intégration, le rêve. (…) Il est assez magique au final. Sans savoir vraiment pourquoi, il nous ramène à notre enfance aussi, aux difficultés des ados, aux difficultés de la vie sociale, en fait. » Hibou, un film qui mérite vraiment d’être vu !

Par Nicolas Nissim

Hibou avec Ramzy Bedia, Elodie Bouchez, Franck Gastambide, Philippe Katerine. En salles le 6 juillet.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur la page Facebook du film.

Crédit photos : Laurent Guérin