Tara McDonald : « Je me battrai toujours pour l’égalité des droits. »

Tara McDonald I Need A Miracle hymne officiel Europride 2016Interview – La chanteuse Tara McDonald cartonne avec son titre « I Need A Miracle ». La chanson a été choisie pour être l’hymne officiel de l’Europride 2016.

nicetime : Parlez-nous de votre nouveau single « I Need A Miracle ». Pourquoi avez-vous décidé de reprendre cette chanson ?

Tara McDonald : J’ai choisi d’enregistrer le single « I Need A Miracle » parce que j’aime vraiment beaucoup le message porté par le texte. Ça parle d’amour profond, de respect. Je pense que c’est quelque chose dont le monde a besoin aujourd’hui face aux cassures de la société, du terrorisme et aux fractures dues aux religions. Les gens ont le sentiment d’être divisés. Je veux juste casser murs et barrières et faire en sorte que nous nous retrouvions tous autour de valeurs communes.

Tara McDonald I Need A Miracle hymne officiel Europride 2016 pochettenicetime : Et musicalement parlant, qu’est-ce qui vous a plu ?

Tara McDonald : Cette chanson a été si bien écrite, je me suis vraiment sentie en harmonie avec l’original. J’ai grandi en écoutant et en dansant sur la version originale de Coco Starr et Fragma. J’ai décidé de la modifier pour lui donner un style un peu plus « tropical house » et un peu plus dans l’air du temps de 2016. Cette version respecte le feeling de l’original. Mais le rythme est plus lent aussi, et ça donne un résultat plus relaxant pour cet été.

« Beaucoup de mes amis sont gays et lesbiennes. Je supporterai toujours les campagnes pour l’égalité des droits. »

nicetime : Cette chanson a été choisie pour être l’hymne officiel de l’Europride 2016. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

Tara McDonald : Je suis sur un nuage du fait que l’Europride 2016 ait choisi « I need a miracle » pour être son hymne officiel. Pour moi, c’est l’une des réalisations dont je suis la plus fière. Je travaille beaucoup avec la fondation LGBT. Beaucoup de mes amis sont gays et lesbiennes. Pour moi, c’est quelque chose de très particulier de travailler avec une association qui promeut l’égalité et les droits. C’est quelque chose que j’ai envie de faire jusqu’à mon dernier cri. Je supporterai toujours les campagnes pour l’égalité des droits.

nicetime : Quelle est votre opinion sur le mariage gay ?

Tara McDonald : Ce que je me demande, c’est pourquoi ça a pris tant de temps au gouvernement pour légaliser le mariage gay. Depuis que le monde existe, il y a toujours eu des gays. Je pense que c’est vraiment fantastique que mes amis, gays, lesbiennes et autres transgenres commencent à avoir des droits légaux. En outre, cela a été assez difficile pour les lesbiennes et les couples gay d’adopter un enfant et d’obtenir les mêmes droits que les autres parents normaux. Je suis vraiment ravie que le mariage gay soit légalisé en France.

nicetime : Aimez-vous la France ? Qu’est-ce que ce pays représente pour vous ?

Tara McDonald : J’aime vraiment beaucoup la France. J’aime sa culture. C’est un pays dans lequel je me verrais bien vivre ; j’ai l’intention d’apprendre le français et ainsi être capable de le parler correctement, ce qui pour l’instant n’est pas le cas. J’ai l’impression que la France me porte chance. J’ai travaillé avec David Guetta ici et bien entendu d’autres artistes français ; aujourd’hui je suis signée dans une maison de disques française. Il y a eu tant de choses ici qui m’ont porté chance.

« J’ai appris tellement de choses de David Guetta ! Il est l’un des artistes les plus sincères avec lequel j’ai eu le plaisir de travailler. »

nicetime : Justement, parlez-nous de vos différentes collaborations avec David Guetta. Qu’avez-vous appris de cette expérience ?

Tara McDonald : J’ai appris tellement de choses de David Guetta ! Il est l’un des artistes les plus sincères avec lequel j’ai eu le plaisir de travailler. J’ai fait beaucoup de premières avec lui : ma première performance radio en direct, ma première performance télé en direct et mon premier vidéo clip ; il s’est vraiment adapté pour travailler avec moi et partager les « projecteurs ». Ce ne sont pas tous les artistes qui aiment partager, et lui est vraiment différent des autres. J’ai des souvenirs incroyables de travail avec David et tous les chanteurs de l’album « Pop Life » ; c’est devenu une vraie famille. Nous sommes partis en tournée ensemble et c’était vraiment incroyable.

nicetime : Et avec Zaho, comment était-ce ?

Tara McDonald : Zaho est une personne incroyable. Elle n’a peur de rien, elle est courageuse. Comme quand elle prend le risque de faire une chanson de « dance music ». Pour elle, c’était assez risqué car elle est la reine du RnB. Nous nous sommes parlées par téléphone avant d’entrer en studio ensemble et j’avais déjà l’impression de parler à une amie. Nous avons le même mode de vie. Elle est venue à Londres, nous avons passé du temps ensemble et nous avons enregistré le disque « Shooting Star ».

« Ce que je préfère par dessus tout, c’est être sur scène et partager ma musique avec le public. »

nicetime : Vous êtes aussi auteure : quel métier préférez-vous aujourd’hui ?

Tara McDonald : Mon job préféré ? Actuellement, je suis en train d’écrire mon album qui va sortir le 9 septembre prochain. Alors parce que vous me posez la question aujourd’hui je dirais que mon job préféré c’est auteur-compositeur. Je me régale à enregistrer en studio, piste après piste, en écoutant mon cœur. Vous savez, mes chansons reflètent ce que je ressens et comment je vois le monde aujourd’hui. Mais lorsque je serai de retour sur scène, je vous dirai que mon métier préféré, c’est celui de chanteuse et performeuse parce que j’aime vraiment être sur scène et partager ma musique avec le public.

nicetime : Quel est votre rapport aux réseaux sociaux ?

Tara McDonald : J’aime et je déteste à la fois les réseaux sociaux. Je suis une personne de nature très secrète. J’aime garder privés certains éléments de ma vie. En même temps, c’est un moyen fantastique d’avoir une réelle connexion avec vos fans. Vous pouvez avoir une relation personnalisée. Les réseaux sociaux sont aussi un moyen pour promouvoir ma musique et partager d’autres choses qui m’intéressent.

« Je suis fan de Madonna, Eric Clapton, Sia… J’aime les artistes qui prennent position, et qui sont en même temps d’incroyables performeurs. »

nicetime : Quels chanteurs vous ont inspirés ?

Tara McDonald : J’adore Eric Clapton, Paul Waller, les Rolling Stones, Freddy Mercury. J’aime les artistes qui prennent position, et qui sont en même temps d’incroyables performeurs. Ceux des années 90 ont eu une grosse influence sur moi comme Prince : c’est l’un des premiers artistes que je suis allée voir en concert.

nicetime : Quels sont ceux que vous admirez aujourd’hui ?

Tara McDonald : Objectivement, l’un des plus grands artistes au monde, c’est Madonna. C’est quelqu’un que j’admire vraiment en tant que féministe. Elle montre que les femmes peuvent être sexy et fortes. Elle a un côté masculin que j’aime beaucoup. Elle n’a jamais cédé à la pression d’être une des plus grandes stars planétaires. Vous ne l’avez jamais vu mêlée à un scandale lié à la drogue. Tous ses scandales sont calculés. C’est une femme très intelligente. Sia est une artiste que j’admire aussi beaucoup. J’aime son combat, son parcours ; elle mérite vraiment la place qui est la sienne aujourd’hui. Elle a vraiment eu une longue carrière et c’est une auteure incroyable. Et j’aime le fait que pour elle sa musique passe avant son image. Tout pour la chanson ; je la respecte aussi beaucoup.

« J’ai fait mes premiers pas sur scène à 9 ans dans la comédie musicale Les Misérables. »

nicetime : Parlez-nous de votre premier casting. Quel souvenir en gardez-vous ?

Tara McDonald : J’avais 8 ans et je n’ai pas obtenu le rôle. J’ai retenté ma chance lorsque j’avais 9 ans et cette fois, j’ai obtenu le rôle. C’était pour la comédie musicale Les Misérables. C’est un rêve qui devenait réalité. C’était fantastique parce que j’ai grandi dans un minuscule village à la campagne et subitement je me retrouvais à Londres. C’était énorme ! Cela m’a ouvert les yeux sur le monde en dehors de mon village. Et cela m’a confirmé que je voulais faire ma vie dans la musique, même à un si jeune âge.

nicetime : Quels conseils donneriez-vous à un jeune femme qui voudrait devenir chanteur ?

Tara McDonald : Tout d’abord, n’attendez pas de tout avoir d’un seul coup ; c’est un marathon. Je me dis toujours que je veux une longue carrière et non pas un succès « one shot ». Donc garde toi ça en tête. Tu ne sais jamais de quoi demain sera fait !

Propos recueillis par Nicolas Nissim

Retrouvez toute l’actu de Tara McDonald sur les réseaux sociaux FacebookTwitter et Instagram.

I Need A Miracle disponible en téléchargement légal chez Universal Music – Mercury.